Archive pour la catégorie ‘Vrac’

Installation de MyTinyTodo sur Debian avec Apache/MySQL

J’ai vu un article sur le blog de Nicolargo à propos d’un outil en ligne, libre et qu’il est possible d’auto-héberger qui permet la gestion de ses « todo-lists » personnelles : mytinytodo. Je ne reviendrai pas sur cet article très bien fait, voici simplement la méthode d’installation de mytinytodo sur le couple Apache/MySQL (l’article de Nicolargo traite de l’installation sur NGinx/SQLite).

Toutes les commandes de cet article sont passées en tant que root.

 

Prérequis

Avoir un apache qui fonctionne, avec les sites dans /var/www/
Si ça n’est pas déjà fait, installer le paquet php5-mysql :

apt-get install php5-mysql

Avoir un MySQL fonctionnel.

 

Installation

Configuration MySQL

Se connecter à MySQL :

mysql -p

Dans MySQL, passer les commandes suivantes :

CREATE DATABASE mytinytodo;
GRANT ALL privileges ON mytinytodo.* TO 'mytinytodo'@'localhost';
SET password FOR 'mytinytodo'@'localhost' = password('mytinytodopwd');
quit

Vous pouvez bien sur changer le nom de la base de données, de l’utilisateur et du mot de passe, mais pensez à bien reporter ces changements à l’étape de configuration de mytinytodo.

Installation de mytinytodo

Passer les commandes suivantes :

cd /var/www/
wget http://mytinytodo.googlecode.com/files/mytinytodo-v1.4.2.zip
unzip mytinytodo-v1.4.2.zip
rm mytinytodo-v1.4.2.zip
cd /var/www/mytinytodo/lang/
wget http://www.mytinytodo.net/lang/zip/fr.zip
unzip fr.zip
rm fr.zip
sudo chown -R www-data:www-data /var/www/mytinytodo

Configuration de mytinytodo

Allez à l’adresse : http://votre_adresse/mytinytodo/setup.php
Choisissez MySQL et les options suivantes :

Le Password est « mytinytodopwd » que vous avez configuré dans MySQL.

Finalisation

Supprimer /var/www/mytinytodo/setup.php :

rm /var/www/mytinytodo/setup.php

 

Utilisation

Là, je vous recommande la lecture de l’article de Nicolargo, je ne ferai pas mieux =)
Vous pouvez bien sur aussi aller vous balader sur le site de mytinytodo et notamment sur la page de démo.

 

Références

Blog de Nicolargo : http://blog.nicolargo.com/
Site de mytinytodo : http://www.mytinytodo.net

Installation de GateOne : nouveau client SSH en HTML5

J’ai déjà parlé dans un précédent article d’ajaxterm, un client SSH web, et de la manière de l’intégrer à Apache.

Un nouveau client SSH web vient de sortir : GateOne. Grosse différence : il est en HTML5 ! Enfin, il y a toujours du python derrière, mais le client, dans un navigateur, utilise bien l’HTML5. Par contre, il est encore en beta, et j’ai des soucis avec le clavier français par exemple (ce qui n’est pas très pratique, notamment pour les mots de passe…). Bon, c’est très prometteur, et ces bugs de jeunesse devraient être corrigés assez rapidement.

Procédure d’installation (sur Debian, mais ça devrait être à peu près pareil sur d’autres distributions, au gestionnaire de paquets près) :

1) Mise à jour de la distribution :

apt-get update
apt-get upgrade

2) Installation des prérequis :

apt-get install python-pip dtach python-pyopenssl python-kerberos python-dev git build-essential
pip install tornado pyopenssl

3) Téléchargement des sources :

git clone https://github.com/liftoff/GateOne.git

4) Installation :

cd GateOne/
python setup.py install

5) Lancement de GateOne :

cd /opt/gateone/
./gateone.py

Si, comme moi, vous avez déjà quelque chose qui tourne sur le port 443 (apache, à priori…) vous aurez l’erreur suivante :

Traceback (most recent call last):
File "./gateone.py", line 1212, in
main()
File "./gateone.py", line 1203, in main
http_server.listen(options.port, options.address)
File "/usr/local/lib/python2.6/dist-packages/tornado/netutil.py", line 100, in listen
sockets = bind_sockets(port, address=address)
File "/usr/local/lib/python2.6/dist-packages/tornado/netutil.py", line 265, in bind_sockets
sock.bind(sockaddr)
File "", line 1, in bind
socket.error: [Errno 98] Address already in use

En effet, GateOne écoute sur le port 443 par défaut. Le fichier de configuration est généré à la première utilisation, mais on peut maintenant l’éditer :

vim server.conf

Remplacer le port spécifié par un port libre. Vous pouvez maintenant relancer GateOne, et y accéder à l’adresse : https://ip.de.votre.serveur:port

Une dernière astuce : je conseille de lancer GateOne avec la commande nohup, histoire qu’il continue de fonctionner après que vous ayez quitté le terminal dans lequel vous l’avez lancé :

nohup ./gateone.py &

Pour l’arrêter, il faudra par contre killer le process du coup.

Voilà, on attend maintenant la correction des quelques bugs qui restent!

 

Sources :
http://korben.info/client-ssh-html5.html
http://tiennot.fr/romain/index.php?post/2011/10/15/Installer-Gate-One-Client-SSH-en-HTML5
https://github.com/liftoff/GateOne
http://liftoff.github.com/GateOne/About/index.html

Incruster des sous-titres dans un film avec mencoder

Un mini-post ultra rapide sur une technique pour incruster des sous-titres dans un film au format avi avec mencoder :

mencoder -sub fichier_sous_titres.srt -fontconfig -font Arial -subfont-text-scale 4  -oac mp3lame -lameopts cbr=128 -ovc xvid -xvidencopts bitrate=900 film_original.avi -o film_avec_sous_titres.avi

On retrouve cette commande dans la doc Ubuntu.

Faire fonctionner Office 2007 sous Ubuntu 10.10

Les alternatives libres à la suite Office de Microsoft, comme OpenOffice, sont de plus en plus avancées et performantes et elles gèrent de mieux en mieux la plupart des formats propriétaires de Microsoft. Malgré ça, on peut avoir besoin d’installer la suite Office.

Voici comment faire pour installer et faire fonctionner la suite Microsoft Office 2007 sous Ubuntu 10.10. Puisqu’il n’existe pas de version de la suite d’Office compatible nativement avec Linux, il faut utiliser un outil capable d’exécuter des programmes compilés pour Windows sous Linux. Le plus connu de ces outils est Wine, que je vais utiliser ici.

Il existe des méthodes pour faire fonctionner Office avec PlayOnLinux. Je déconseille ces méthodes, elles n’ont pas (ou mal) fonctionné chez moi.

La démarche décrite ici devrait être semblable pour d’autres versions d’Office et d’Ubuntu (de Linux plus généralement) mais il est probable qu’il y ai tout de même quelques différences.

Tout d’abord, installer la dernière version de Wine :

sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-wine/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install wine1.3

Ensuite, il faut paramétrer Wine pour fonctionner en mode « Windows XP ». Aller dans Applications -> Wine -> Configurer Wine -> Onglet Application et vérifier qu’il y a bien « Windows XP » dans le champ « Version de Windows » (si ce n’est pas le cas, mettez-le).
ConfWine

On peut maintenant passer à l’étape d’installation d’Office. Insérez votre CD d’Office dans votre lecteur, faites un clic droit sur le fichier « SETUP.EXE » -> Ouvrir avec Wine.

L’installation se déroule alors tout à fait normalement. Pensez à n’installer que les composants dont vous avez besoin. Je n’ai testé que Word, Excel et Powerpoint. Il est possible que certains autres composants ne fonctionnent pas correctement.

Pour faire fonctionner Powerpoint, il reste une manip’ à faire : allez dans Applications -> Wine -> Configurer Wine -> Onglet Bibliothèques. Cherchez « riched20″ dans la liste « Nouveau remplacement pour » et cliquez sur « Ajouter ». Ensuite, sélectionnez « riched20″, cliquez sur « Modifier » et choisissez « native Windows ».
ConfWine2

Et voilà! Word, Excel et Powerpoint devraient fonctionner correctement :
word

Pour associer certains types de fichiers (comme les docx, les xlsx et les pptx, que OpenOffice a des fois du mal à ouvrir) à Office, faites clic droit sur un fichier -> Ouvrir avec -> Autre application -> choisissez l’application voulue. Les composants Office apparaissent plusieurs fois. Le 1er fonctionne chez moi. Cochez la case « Mémoriser cette application….. » et cliquez sur « Ouvrir ».
ouvriravec

Le fait que les composants Office apparaissent plusieurs fois est un bug connu. Une méthode pour le contourner est disponible ici.

Sources :
webupd8.org
help.ubuntu.com
doc.ubuntu-fr.org

C’est parti !

Un blog. Allons-y, donc.

Un blog par deux même. Un peu atypique sans doute, mais pourquoi pas après tout? Il est toujours bon de partager et de croiser les connaissances et les avis. Vous l’aurez compris, nous seront donc deux à écrire ici.

Pour moi, cette première expérience de blog nait avant tout d’une envie de tracer mes connaissances, essentiellement en informatique, et de les partager. Ce sera aussi l’occasion de partager d’autres choses, plus variées. Nous verrons où tout cela nous mènera !

A très bientôt donc,

jidey

Hello world !

Ainsi commence ce blog.

Ce blog démarre avec l’envie de partager et de communiquer avec le grand monde qui nous entoure. De partager tout un tas de choses, de la technique, des moments, des projets, …

Pour ma part, cette envie est encore naissante. C’est ma première expérience dans l’écriture, je ne sais pas bien où cela va me mener.

Ce blog démarre alors que je vais réaliser dans quelques semaines un Google Summer of Code, dont je reparlerai bientôt.

Ce blog sera également l’occasion pour moi de présenter des projets que je réalise, et des techniques que je découvre au cours de mes activités.

Let’s roll !